Énergies renouvelables

Le développement d’une production d’énergies renouvelables locales est un des enjeux fort de la transition énergétique. Le territoire de l’Entente dispose d’un intéressant potentiel dans diverses sources d’énergies renouvelables (solaire, éolien, ou encore géothermie).


Seul 9 % de la consommation en énergie finale du territoire est issu de l’énergie renouvelable. Il s’agit principalement de l’utilisation de bois de chauffage par le secteur résidentiel. Quelques panneaux photovoltaïques représentent une infime partie de la production d’électricité du territoire (moins de 2 %) et quelques logements seulement ont recours à l’aérothermie et sont équipés d’une pompe à chaleur.

Le territoire possède cependant différents projets : autour de la méthanisation (dégradation de matières organiques), pour la production de biogaz, à proximité de Mer et de Oucques-la-Nouvelle notamment, un projet d’alimentation par géothermie (chaleur du sous-sol) du chauffage du Centre aquatique du Grand Chambord, ainsi que plusieurs projets d’installation de panneaux photovoltaïques.


Afin d’appuyer les objectifs du PCAET, ainsi que l’objectif du Schéma régional climat air énergie (SRCAE) d’atteindre une production de 17 000 GWh d’énergies renouvelables en 2020 pour l’ensemble de la région Centre-Val de Loire, plusieurs scénario de développement d’ENR sont établis (en tenant compte des objectifs de rénovation énergétique des bâtiments) :

– Eolien : Installation de 50 éoliennes d’ici 2050, 10 d’ici 2030.

– Solaire photovoltaïque : En 2050, 3 310 sur toitures de logements, une production de 120 GWh sur des bâtiments industriels, tertiaires et friches industrielles, et 12 GWh sur terres agricoles.

– Solaire thermique : En 2050, 9 990 logements équipés d’un chauffe-eau solaire

Biomasse / bois de chauffage : Potentiel important sur le territoire de l’Entente, en 2030, 1885 logements équipés d’un chauffage bois performant.

Méthanisation : Projet en cours d’une production de 15 et 20 GWh de biogaz, et qui pourrait être opérationnelle en 2022 ou 2023. Jusqu’en 2050, envisager le développement d’un projet de taille équivalente tous les 5 ans.

Géothermie et aérothermie : En 2030, 5 700 logements pourraient être équipés d’un système de chauffage par pompe à chaleur.

Au vu d’un tel potentiel de développement, la production locale de l’Entente en énergie renouvelable pourrait, dans la prochaine décennie, dépasser les objectifs régionaux.


Développer les activités en lien avec l’énergie, énergies renouvelables en particulier

Cette action doit permettre à des entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables de pouvoir progressivement s’implanter sur le territoire. Une étude visant à identifier les gisements d’énergie renouvelable sur le territoire sera menée, et en parallèle une réflexion sur l’implication des sites existants (accompagnement technique et financier, relais d’informations) et la création de nouveaux.


  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×